Organisme DPC enregistré et évalué favorablement
par la commission scientifique des sages-femmes et des masseurs-kinésithérapeutes
 cliquez sur l'image
  pour en savoir plus




Qu’est-ce que la méthode CMP ?Qu’est-ce que la méthode CMP ?

La méthode « Connaissance & Maîtrise du Périnée » est une méthode EDUCATIVE de rééducation périnéale. Elle a été mise au point par une sage-femme Dominique Trinh Dinh avec l’aide des femmes. Chaque nouveau diagnostic ou nouvel exercice a été crée en collaboration avec et pour la femme suivie. Toute la méthode est basée sur des principes de respect et d’écoute de la femme.

La méthode CMP est un élargissement des enseignements classiques de rééducation périnéale. D’un point de vue médicale, la CMP s’attache à :

1. Une série de diagnostics précis :

L’établissement précis des diagnostics se fait par trois abords :

La précision de ces diagnostics qui permet de mettre en exergue non seulement des pathologies avérées mais aussi toute une série de pré-pathologies amène la praticienne à agir d’emblée au stade de la prévention. Cette précision des diagnostics va donc permettre la prise en charge des pathologies & pré-pathologies au travers de traitements ciblés.

2. Un ensemble de traitements ciblés visant à l’autonomie de la femme

La CMP constitue une prise en charge globale de la sphère uro-génitale sur 12 zones vulvo-vaginales telles que définies en CMP. Elle propose un ensemble de traitements, élaboré dans un but d’autonomie et composé d’exercices périnéaux spécifiques à la CMP, reproductibles en dehors de la consultation.

Les femmes doivent s’exercer quotidiennement selon des prescriptions qui sont :
- d’une part communes à toutes : la « Connaissance » du Périnée (niveau I de la formation)
- d’autre part fonction des pathologies et pré pathologies présentées : c’est la « Maîtrise » du Périnée (niveau II de la formation)

Tout le travail en CMP est fondé sur la collaboration entre la thérapeute et la femme. La femme va « se prendre en charge » ; elle va apprendre des exercices mettant en scène des visualisations au sein desquelles on inclut des repères anatomiques bien précis qui permettent le travail sélectif de la zone considérée. A chaque consultation, ce travail est vérifié par un toucher vaginal. Il s’agira, dans un premier temps, de faire travailler des muscles différents -travail « moteur »-, puis, dans un second temps, de les sentir -perception sensitive-.

Ces exercices pourront être complétés selon les cas, par de l’électrostimulation musculaire ciblée, en tant que –et uniquement en tant que- potentialisation du travail personnel. C’est à dire que celle-ci n’interviendra qu’après que la femme ait commencé à travailler personnellement l’une ou l’autre des 12 zones vulvo-vaginales.

3. Une évaluation de fin de traitement en collaboration avec la femme

Cette évaluation se fait à la dernière consultation entre la femme et la sage-femme. Elle reprend tous les diagnostics symptomatiques et cliniques et indique leur évolution. La sage-femme en accord avec la femme propose la mise en place d’une « hygiène périnéale » à continuer personnellement, selon une périodicité spécifique aux pathologies rééduquées.

4. Un compte-rendu

Construit ensemble lors de la dernière consultation et à partir de l’évaluation de fin de traitement, il reprend les diagnostics de début et de fin de traitement. Il comporte également les indications d’ « hygiène périnéale » données à la femme en fonction de son état de santé. Il est destiné d’abord à la femme et à la praticienne mais également à ceux qui suivent la femme.


L’objectif de la CMP se situe dans une optique d’autonomie et de prévention en Santé Publique.

Tous droits réservés © CMP 2010 – Institut Naissance & Formations